Home / Guerre raciale / Grande Bretagne : une stupide pute à nègre du showbiz se fait camer à mort par son négro rappeur qui refuse d’appeler les secours

Grande Bretagne : une stupide pute à nègre du showbiz se fait camer à mort par son négro rappeur qui refuse d’appeler les secours

Captain Harlock
Démocratie Participative
08 février 2019

Bonne nouvelle : un couple de stars du show-biz progressiste britannique a eu le plaisir de suivre en direct la mort de leur pute à nègre de fille alors qu’elle était sous l’emprise du gros rappeur négroïde qui la baisait tout en la camant.

News.com.au :

C’est un bruit de fond qui a convaincu Carol Fletcher que quelque chose de terrible était en train de se passer.

Sa fille, Louella Fletcher-Michie, était très mal et « criait » tandis que Madame Fletcher parlait au petit-ami de Louella, le rappeur Ceon Broughton, 29 ans.

Ils ont parlé pendant 11 minutes et à la fin de l’appel, la mère était était si convaincue que sa fille avait besoin d’elle et de son mari, John Michie, la star de la série britannique Holby City, qu’ils ont fait pratiquement 200 kilomètres de Londres jusque dans le Dorset dans une tentative désespérée de la retrouver.

Au moment où ils sont arrivés, elle était morte.

Broughton est jugé pour meurtre ainsi que pour avoir donné de la drogue 2-CP de Classe A à Louella Fletcher-Michie. Il a plaidé non-coupable et est en jugement devant la Cour Royale de Winchester.

Le jury a appris que Louella Fletcher-Michie a pris de la drogue au Bestival, un festival de danse, en septembre 2017 et est morte une heure après, peu avant son 25ème anniversaire. Ses parents l’ont appelé et étaient inquiets de ce qu’ils avaient entendu au téléphone qu’ils ont pris la décision de la retrouver après que Broughton ait refusé d’appeler les secours.

Les experts médicaux ont indiqué que si elle avait reçu de l’aide médicale, elle aurait eu 90% de chances de survivre.

A la place, le rappeur a filmé ses derniers moments après lui avoir donné une nouvelle dose de 2-CP pour la « remonter ». Dans les extraits remis à la cour, Louella Fletcher-Michie peut être vue en train de lui tendre son téléphone pour appeler sa mère mais Broughton lui répond « fous ton téléphone ailleurs » rapporte le journal The Sun.

Madame Fletcher a finalement pu parler à sa fille et l’entendre « crier » en arrière-fond. Elle a ensuite dit à son mari « elle a l’air folle » et le couple, puis plus tard leur fils, ont supplié Broughton de lui trouver de l’aide.

Broughton leur a dit « d’appeler dans une heure » et a accusé sa petite-amie d’être « une reine du cinéma ». Ils étaient à seulement 400 kilomètres d’un hôpital près du festival.

« Wesh yo, y’a pas l’feu yo, cette teupu fait ça tout le temps, yo. »

« J’tire sur mon splif, yo, j’ai besoin d’un moment de détente, yo. »

« Yo, putain, vous me prenez la tête là, ça va, yo… tout va bien, no stress, yo. »

« Vous m’embrouillez yo, elle va bien yo. Laissez-moi me poser, yo, vous stressez, yo. Je me passe un son trois secondes, yo, j’ai besoin de me détendre, yo. »

« Putain, comment ça déchire, ce son, yo. »

« Z’y-va, reprends un shoot, tes vieux me prennent la tête, sérieux, yo, je sature, yo, je vais péter un watt, yo ».

« Tu fais toujours chier, yo. »

« Putain, ton daron qui rappelle, yo, j’ai trop besoin d’un rail, yo ».

« Wesh, yo, MDR, elle est morte, yo, j’suis trop foncedé, yo… wesh, bon, je vais me coucher, yo, on reparle plus tard, yo ».

Commentez l’article sur /dempart