Home / Les dernières actualités / La juive Nabilla tente de gratter un billet en prenant la défense d’une négrillonne d’une laideur stupéfiante

La juive Nabilla tente de gratter un billet en prenant la défense d’une négrillonne d’une laideur stupéfiante

Captain Harlock
Démocratie Participative
05 février 2019

On peut faire confiance aux juifs pour systématiquement exploiter les conflits raciaux pour leur propre compte.

Dernière illustration en date, la juive Nabilla Benattia.

Blasting News :

Depuis quelques jours, l’histoire de Nélya, une petite métisse de bientôt 5 ans, secoue les internautes. Scolarisée à Noyon (Oise), la fillette recevrait des coups et des insultes à caractère raciste de la part de ses camarades de classe. Désemparée face au harcèlement scolaire dont est victime sa fille depuis le mois de septembre, la maman de Nélya a lancé un appel sur les réseaux sociaux avant de porter plainte. Nabilla Benattia, une ex-candidate de télé-réalité, qui a eu vent de cette histoire est révoltée et le fait savoir sur Snapchat !

Il va sans dire que rien ne démontre la véracité de ce qu’affirme une pute à nègre ayant chié une mulâtresse.

En fait, c’est précisément l’inverse.

Alerté par la détresse de sa fille, le papa de Nélya a attendu jusqu’au 18 janvier dernier pour être reçu avec sa femme par la directrice de l’école. En attendant, c’est un véritable cri du cœur qu’ils ont diffusé sur les réseaux sociaux, en particulier sur le compte Instagram de vente de bijoux personnalisés Nelyacompagnie.fr, en lançant le hashtag #NosEnfantssontNélya.

Oh !

Un compte instagram de vente de bijoux au nom de la « victime ».

Bref, une arnaque classique de brouteurs.

Sur ce, la négraille et ses maîtres juifs par l’odeur alléchés n’ont pas tardé à se manifester.

Une publication qui a été « likée » plus de 79 000 fois et relayée par plusieurs personnalités comme Omar Sy ou le footballeur du PSG Layvin Kurzawa.

Éloignée du milieu de la télé-réalité depuis quelques années, Nabilla fait souvent parler d’elle pour ses pitreries comme cette fois où son chéri Thomas l’a filmée en train de faire du ski. Récemment, celle qui est devenue influenceuse avait été accusée de plagiat lors du lancement de sa marque de cosmétique. Aujourd’hui, c’est pour un sujet bien plus sérieux que Nabilla a décidé de prendre la parole.

Décidément, les juifs n’ont pas de chance ces derniers temps.

Les antisémites les persécutent.

Le hasard faisant bien les choses, cette Nabilla est elle-même occupée à vendre des produits de beauté pour son public d’idiotes.

« Une petite fille se fait harceler à l’école, elle se fait traiter de singe. Vous imaginez la violence du truc ? C’est vraiment terrible, c’est un problème d’éducation ! » lance-t-elle sur son compte Snapchat avant de diffuser une vidéo de la fillette en question questionnée par sa maman sur les coups et les insultes qu’elle reçoit au quotidien à l’école.

« Si vous êtes victime de harcèlement sur votre physique, sur votre manière d’être, sur vos vêtements, sur n’importe quoi en fait, vous devez le signaler à vos parents, à votre famille ou à votre professeur. Ce n’est pas normal ! » s’insurge-t-elle avant d’ajouter « Ça me dégoûte l’intolérance des gens ! Mais vous êtes qui vous, petit humain comme tout le monde sur cette petite planète bleue ? Arrêtez de juger les gens ! STOP ! »

Notez que c’est la juge Nabilla Benattia qui invective « l’humanité » – on est modeste chez ces gens-là – pour qu’ils cessent de lutter contre le cosmopolitisme et le sans-frontiérisme qui leur a ouvert un terrain de chasse mondial.

Peu importe ce que raconte cette youpine au Botox, cette négrillonne est d’une laideur typique propre aux nègres.

Personne ne lui a bien dit sûr dit quoi que ce soit si ce n’est, à l’évidence, qu’elle est vilaine.

Mais la pute qui lui sert de mère s’est retrouvée aux prises avec la vérité : en se commettant avec un de ces primates d’Afrique, elle n’a engendré qu’une créature laide et sans qualités, condamnée à rejoindre le caniveau génétique qu’est le cloaque racial africain.

L’Haïti universel, malédiction de la fin de l’histoire qui touche tous ceux qui mélangent leur sang avec le sang maudit des nègres.

Plutôt que de reconnaître sa faute, de se tondre le crâne et de faire pénitence, pieds nus, au centre de sa ville en demandant pardon à Dieu d’avoir péché et ajouté une part de malheur au monde en déféquant une mulâtresse ignoble, cette putain à cafre est désormais occupée à menacer tous ceux qui ont dit l’évidence : l’ADN négroïde est une injure faite à l’humanité et à la beauté.

Un fléau.

Cette hystérie antiraciste des putes à nègres ne vise à rien d’autre qu’à faire mentir le vrai, le beau et le bon.

A faire culpabiliser l’humanité saine pour leurs propres fautes.

Quitte à plonger définitivement l’homme dans les ténèbres éternelles de l’involution raciale.

Ces traînées qui se font engrosser par des cafres sont déterminées à entraîner le genre humain dans le néant de la négrification. C’est l’origine même de leurs appels lancinants au métissage.

Ces putains sont particulièrement convoitées par les médias juifs qui y voient le vecteur le plus fiable de leur projet d’abâtardissement de la race blanche en Europe.