Home / Décryptage / La traînée sans talent Juliette Binoche supplie de laisser « en paix » le porc juif Weinstein

La traînée sans talent Juliette Binoche supplie de laisser « en paix » le porc juif Weinstein

Le Libre Panzer
Démocratie Participative
08 février 2019

Il fallait bien une pute française pour défendre ce porc juif.

Gala :

C’est un avis qui détonne. Juliette Binoche, qui préside le 69e festival du film de Berlin, s’est exprimée lors de la conférence de presse d’ouverture, concernant Harvey Weinstein. Évoquer le producteur est un sujet sensible, alors qu’il reste accusé de viol par de nombreuses actrices, dont Judith Godrèche, ou encore Emma de Caunes et Salma Hayek, qui avait raconté en détails le harcèlement qu’elle avait subi. Or, Juliette Binoche a appelé le public à arrêter de condamner Harvey Weinstein

Elle a rappelé qu’elle n’avait jamais eu de problèmes avec lui, avec qui elle a travaillé sur les films Chocolat et Le patient anglais, film pour lequel elle a remporté un Oscar. Elle a alors pris sa défense, en précisant : « Je n’ai jamais eu de problème avec lui, mais j’ai pu voir qu’il avait des problèmes. Comme producteur, il était merveilleux, la plupart du temps. Je pense que c’était un producteur formidable. Ce que nous ne devons pas oublier, même si cela a été difficile avec certaines actrices. Je veux juste lui souhaiter la paix de l’esprit et laisser faire la justice », rapporte Le Parisien. Certaines victimes avaient été plus directes, souhaitant au producteur, dans le cas d’Emma de Caunes de « pourrir en prison ».

Woody Allen, Roman Polansky, Harvey Weinstein : on ne compte plus les gros juifs qui ont fait d’Hollywood leur bordel personnel à base de Blanches.

Oser défendre Weinstein relève toutefois de la pornographie en soi.

Cette traînée de Binoche doit probablement rechercher la bienveillance de la juiverie du cinéma.

Commentez l’article sur /dempart