Home / Décryptage / Lyon : distribution de café/gâteaux aux nègres clandestins exigeant des papiers par des boomers en colliers à fleurs

Lyon : distribution de café/gâteaux aux nègres clandestins exigeant des papiers par des boomers en colliers à fleurs

Captain Harlock
Démocratie Participative
09 février 2019

 

Je crois avoir déjà dit que les boomers représentent la génération la plus obscènement perverse qui a jamais existé. C’est globalement admis mais il faut le répéter, surtout quand les plus odieux d’entre eux étalent fièrement leur boomitude marxoïde.

Comme à Lyon, par exemple, le sourire affiché et le collier de fleurs autour du cou.

Je vous suis supérieur, j’aime les autres avant les miens, vénérez-moi

Le collier de fleurs.

Ce degré d’exhibitionnisme.

Le Progrès :

Distribution de thé, de café et de 400 colliers de fleurs… Une cinquantaine de militants associatifs sont venus soutenir tôt ce vendredi matin les étrangers qui, par centaines, font la queue chaque nuit de la semaine devant le service de l’immigration de la préfecture, à l’angle des rues Molière et Bonnel (Lyon 3e). Les manifestants demandent à l’Etat d’améliorer l’accueil pour mettre fin à cette file d’attente nocturne dans le froid.

Ces ordures de soixante-huitards sont en récréation exotique.

De l’humanitaire éco+ avant de rentrer 17h00 pour le souper.

Ces rats se sont gavés pendant 50 ans en plongeant le pays dans un endettement de masse avec, à la clef, leur fameux système de retraite. Tout est réglé et prévu : l’argent doit tomber.

Et ils jouent les généreux avec cet argent – qui en fait est le nôtre puisque nous devons le rembourser – en distribuant des gâteaux aux nègres tandis que les nouvelles générations blanches sont réduites en esclavage pour rembourser aux juifs les intérêts des emprunts de ces gorets communistes.

Visez-moi cette vioque :

Elle a au moins 90 ans.

Plus de 90 ans et accrochée comme une moule à ces nègres.

Si vous êtes un jeune Blanc et que voulez taxer 10 euros dans la rue à un de ces vieux machins, j’aime autant vous dire que vous aurez plus vite fait d’aller en Sibérie à cloche-pied.

Ces gens haïssent pathologiquement leur propre race, leur propre descendance. Ils prennent un plaisir sadique à nous détruire par procuration, grâce à leurs proxys marrons.

C’est leur façon pour eux d’assouvir leurs pulsions destructrices dionysiaques contre tout ce qui pourrait effectivement encadrer leur volonté anarchique de toute puissance  : dans l’horizontalité du temps – générations passées et futures – et dans la verticalité du temps – au présent, toute idée de responsabilité hiérarchique.

Ces moralistes hypocrites, pour haïr les leurs et surtout se laver les mains de toute responsabilité, s’appuient sur tout ce qui peut rendre caduques leurs obligations naturelles envers leur propre groupe social et racial.

En somme, c’est une manoeuvre de débordement permanente contre le pilier productif des sociétés occidentales : l’homme blanc en âge de se battre et de procréer, donc de diriger à son profit.

L’antifascisme donc.

Ces sociopathes recherchent d’autres catégories de sociopathes pour faire nombre face la véritable justice sociale que serait le retour à l’ordre naturel fait d’empathie et de responsabilité, du plus proche au plus lointain.

Commetez l’article sur /dempart